Segouinfos/Segukunnafoni

Un site utilisant WordPress.com

Village communication

Des coups de fusils viennent de retentir dans les villages pour annoncer que la lune a été retrouvée et que la fête, c’est demain le 30 Aout 2011. Infos depuis Bamoussobougou à Cinzna-Gare (Ségou).

Les marchés hebdomadaires au village

En ville, les marchés sont quotidiens, mais ils sont hebdomadaires au village. Beaucoup de gros villages a son marché qui constitue un point de rencontre entre les populations de la communauté et entre les communautés rurales et urbaines.

La vente des produits locaux au marché.

Les commerçants de la ville amènent des marchandises qu’on ne trouve pas facilement dans les villages et ceux des villages amènent des marchandises qu’on ne trouve pas dans les villes. C’est un échange total d’abord entre les commerçants des deux côtés et également entre tous les commerçants et les clients. Cela dévoile le secret de savoir d’où viennent certains produits locaux qu’on trouve facilement dans les marchés en ville.

En plus de ces échanges dans le cadre du commerce, les marchés hebdomadaires au village constitue également un lieu de partage d’information, d’échange de culture, de mode de vie, et même de tenue vestimentaire et de tresse chez les femmes.
Les actualités dans les différents villages de la communauté sont partagées au marché. Tout se qui se passe dans tel ou tel village durant la semaine est partagé avec les autres au marché, C’est cette manière aussi que les villageois sont au courant de tout ce qui se passe dans les villes. Mais dans la plupart des cas, même s’il y a toujours une part de réalité, on assiste généralement à des déformations de la vraie version des faits parce que c’est de bouche à oreille.
De même, l’interaction entre les commerçants des villes et ceux des villages est un facteur d’échange de culture et de mode vie. Mais très généralement, ce sont les villageoises qui imitent les citadines en matière de modèles de couture et de tresse. Cela est une des causes, en plus de l’exode rural et d’autres facteurs, de la tendance de modernisation du milieu rural.
Ainsi, nous assistons à la disparition de certaines pratiques anciennes au village et à certains modèles de tresse chez les femmes

Les chiens chassent, les enfants font du festin

Pendant l’hivernage, les enfants se font accompagner par les chiens au champ. Pendant les heures de repos, ils vont chasser avec les chiens dans la forêt. Ils attrapent beaucoup de petits animaux sauvages qu’ils amènent à la maison avec eux le soir pour faire un grand festin.
Cela est un loisir et une occasion de regroupement des enfants. Le petit soir, chaque enfant amène un petit condiment : sel, huile, piment et autres pour préparer tout ce qu’ils ont attrapé à la chasse avec les chiens et ils font comme ça de très bon festin chaque soir.

Certaines localités de la Région de Ségou attendent impatiemment la pluie

L’hivernage a commencé. La semence n’est pas finie et il ne pleut pas beaucoup encore. Voici deux semaines qu’il ne pleut pas dans certains villages de Ségou et cela inquiète beaucoup les populations. « Oui, le service de la météo nous dit de ne pas nous inquiéter, qu’il va pleuvoir jusqu’en novembre, d’accord, mais est-ce que c’est en novembre qu’on va semer. », disent certains paysans. Ils ajoutent que le sarclage peut peut-être attendre, mais la période des semences passe.

Le sol est partout sec et pour cela, certains paysans restent à la maison à l’attente de la pluie, mais d’autres partent travailler le sol sec. C’est ce manque de pluie qui est à la UNE au village et chacun prie pour qu’il pleuve

Les poules annoncent le coucher du soleil au village

Les poules couchés/le coucher du soleil/


Nous sommes en mois de carême et la rupture du jeûne est conditionnée au coucher du soleil. Le téléphone a presque mis fin à la vie des montres. Non seulement on communique avec le téléphone, mais il nous informe également sur le temps. En cette période hivernale, quand il veut pleuvoir, tout le monde éteint son téléphone au village.

Alors, comment se rendre compte de l’heure du coucher du soleil pour la rupture du jeûne ?

Très facile au village car les poules qui sont dans toutes les familles, informent les populations villageoises sur le coucher du soleil par le fait d’aller se coucher : le coucher des poules équivaut au coucher au coucher du soleil le soir.
Comme ça se passe chez vous ?

On se fait de l’argent au village avec le tam-tam


Dans certains villages de maliens, des jeunes se regroupent pour former un orchestre de tam-tam. Cela constitue pour ces eux une opportunité de gain parce qu’ils sont sollicités pour animer les cérémonies de mariages et des évènements de la commune.

Envoyé par Amidou Diarra, Cinzana-Gare.

sms infos: risques de construire au bord des voies publiques

Le camion par terre à Cinzana-Gare


Ce matin du 20 juillet 2011, à Cinzana-Gare, un camion remorque s’est renversé à zéro pas d’une habitation non loin du goudron, en voulant éviter les câbles électriques qui flottent au dessus de la route. Il n’ya pas eu de victime

Envoyé par Yaya Coulibaly, Cinzana-Gare

SMS infos : la solidarité au village


La solidarité est l’un des éléments incontournables dans la vie quotidienne dans nos villages au Mali. Elle s’illustre lors des mariages, des baptêmes et des décès dans les villages et lorsqu’un voisin a des problèmes.
Les gestes de la part des autres peuvent être de nature matérielle, morale et même la présence sur les lieux. C’est une des pratiques qui facilite la vie au village

Seydou Diarra, Ségou Infos à Ngakoro.

SMS infos: l’âne mérite considération

L’âne est un animal utile, mais moins considéré. En brousse et même dans les viles, l’âne tire la charrette avec un fardeau de plus d’une tonne sur une distance de 50 km pendant 7 ans.
Dans le cercle de san, dan la Région de Ségou, les paysans l’utilisent pour tire la charrue pour le labour des champs. L’âne remplace la machine, mais malgré tout, il est moins considéré. Nous lui devons considération et entretien.

Envoyé par Oumar Dembélé, Zambougou

SMS infos: le mariage en milieu rural

Le mariage est une cérémonie qui unit deux personnes (homme et femme). En milieu rural, il se tient généralement les jeudis ou les vendredis et dure une semaine.
Il est composé de kognokè, le marié, de kognomousso, la mariée, de magnamagamousso, une vieille qui reste à côté de la mariée durant la semaine du mariage pour lui apprendre ses droits et devoirs dans le foyer et de tonkoroden, une fille qui reste à côté de la mariée durant la semaine du mariage pour ses petites commissions et l’entretien de la maison.

Envoyé par Oumar Dembélé, Zambougou.