Segouinfos/Segukunnafoni

Un site utilisant WordPress.com

Archives de Catégorie: Monde rural

Les infos villageoises en ligne par SMS


Dans le précédent article, ont été signalées les difficultés rencontrées en 2011 pour conduire le projet Ségou villages connection. Convaincus de la nécessité de l’initiative pour relayer les informations villageoises, nous continuons avec courage pour le progrès et le développement du projet.

Grace aux différentes suggestions et à l’effort d’Eddie de @risingvoices, en visite au Mali depuis quelques jours le projet vient d’avoir une nouvelle piste qui consiste à twitter directement par SMS. Du 16 au 21 février, Eddie est en visite avec nous au Mali pour essayer de voir comment nous pouvons avoir des voies et moyens pour faire avancer le projet. C’est dans ce sens qu’hier dimanche, le 19 février, nous nous sommes rendus à Ségou, à Bamoussobougou et à Cinzna-Gare. Après les visites de courtoisies, nous avons rencontré les participants pour une séance de formation au twitte par SMS sur le blog de Ségouinfos. Les participanst étaient : L’infatiguable Oumar Dembélé enseignant à Zambougou qui, malgré les difficultés constatées, a toujours tenter de faire vivre le blog par ses infos envoyées par SMS, Yaya Coulibaly, agronome à Cinzna-Gare, Amidou Diarra et Seydou Diarra, tous enseignants à Ngakoro dans la commune rurale de Cinzana-Gare, Région de Ségou.

Avant, le système d’animation du blog consistait par les participants à envoyer les infos par SMS à un numéro de téléphone. Je faisais la saisie de ces infos et les publiais sur le blog.
Cette fois-ci, nous avons appris aux participants à twitter directement par SMS et leurs comptes twitter étant liés au blog, tous leurs twittes est directement lisibles sur cet espace.

Vous pouvez alors suivre Oumar Dembélé sur son compte twitter : @D1Oumar et Yaya Coulibaly sur : @YCoulibaly. Vous pourrez également suivre d’autres comptes dans les temps à venir.
Comme signalé dans ce commentaire laissé par Maxence Loridan :
« Courage! C’est un beau projet… “Rome ne s’est pas faite en un jour”», nous continuons avec engagement et courage, pour la progression et le développement de l’initiative.

A-t-il été facile de conduire Ségouinfos en 2011 ?

L'image d'illustration de Ségouinfos par wordpress


L’année 2011 vient de prendre fin. Le projet de connexion des villages de Ségou a laissé une petite trace dans cette année qui vient d’être écoulée. Mais je dirais, par rapport à la statistique de wordpress sur le blog de Ségou infos (un blog animé par sms par les participants depuis les villages) que, si c’était réellement un car, le conducteur aurait eu quelques difficultés de le conduire durant l’année 2011 et souhaiterait avoir des propositions de solutions à certains des problèmes.

Ségou infos est un blog animé par sms par les relais depuis certains villages maliens. Ils m’envoient leurs écrits à un numéro de téléphone cellulaire, je fais la saisie et publie sur le blog. Le constat prouve que le blog n’a pas été animé à la hauteur du souhait quelques fois par manque de crédit de recharge téléphonique.
Nous aurions aimé avoir un système d’envoi d’sms à multiples destinations (gratuit serait même mieux) par téléphone ou ordinateur.

Certains participants ont des difficultés d’envoyer des sms à cause de l’état de leurs téléphones.
Nous voudrions lancer cet appel de récupération de téléphones d’occasion. Si vous avez des anciens téléphones que vous n’utilisez pas, ils seront une très grande aide dans les activités de blogging au village par le projet de liaison des villages aux villes maliennes en matière d’information.

Une des grandes difficultés se situe au niveau des images. Chaque article doit être accompagné, mais par manque d’appareils photos numérique, certains articles sont publiés sans images. Comme solutions, nous aurions besoin de soutien en appareils photo numérique et cartes mémoires téléphoniques.

Le projet a commencé avec l’envoi d’sms par téléphone, mais espère dans les jours à venir travailler sur Internet depuis les villages. C’est pourquoi, cette initiative a été testée et réussie : Internet mobile dans les villages maliens.
A ce niveau également, nous aurions besoin de soutien matériels : ordinateur d’occasion, plaques solaires, batteries, clé Internet 3G, et transformateur d’énergie pour avoir cet équipement de connexion dans au moins 5 villages pour faciliter le travail au participants. C’est pour cette idée qu’à lieu cette formation à Dioro à Ségou.

Le problème se situe seulement au niveau matériel ? Non, il est aussi d’ordre humain. Ce projet m’a donné l’expérience de savoir qu’il n’est pas facilite de mener des projets de volontariat au village. Des comme parle de projet, les gens déjà pensent aux primes de formation comme ils ont l’habitude de percevoir avec les grands projets partout au Mali. Quelques fois, même ceux qui trouvent le courage d’entamer dans le cadre de volontariat, si leur délai d’imagination passe sans avoir quelque chose entre les mains, ils se découragent et laisser tomber. C’est d’ailleurs cette partie qui est la raison principale qui fait que les petites initiatives ne partent pas loin chez nous. On en parle dans les rencontres, dans les ateliers, mais je me dis toujours qu’avec patience, échange, information, sensibilisation, les choses pourront bouger et le conducteur de ce car imaginé par wordpress espère pouvoir conduire ce véhicule à destination : la réussite du projet.

Par rapport
à tous ces problèmes évoqués, vous pouvez nous proposer des solutions afin que Ségouinfos puisse bien continuer ses activités en 2012.

Les populations rurales de face aux feux de circulation dans la ville de Ségou

Les feux de circulation qui viennent de voir le jour à Ségou ville. Cette nouvelle technologie est totalement étrangère aux populations locales des alentours de Ségou et constitue pour un début, un grand dérangement pour eux.
La grande foire hebdomadaire de Ségou se tient chaque lundi. Les villageois qui viennent au marché en vélo, en motos et à la charrette pour leurs besoins ne maîtrisent pas ces feux. Ils sont toujours en infractions et sont directement pénalisés par les policiers.

Oumar Dembélé Zambougou, Cinzana pour Ségou infos.

Infos SMS: crainte de famine dans la Région de Ségou

La sécheresse a ravagé les céréales dans la Région de Ségou. Le kg du mil est vendu à 210 F CFA pendant les récoltes. Combien coutera le kg à l’approche de l’hivernage prochain. Les paysans vont-ils pouvoir tenir le coût pour nourrir leurs familles ? En matière d’autosuffisance alimentaire, l’année 2011-2012 est une année inquiétante pour tout le Mali, particulièrement pour la Région de Ségou où les récoltes n’ont pas été à la hauteur du souhait. Nous comptons beaucoup sur l’implication du gouvernement pour les gestes préventifs contre cette catastrophe.

Oumar Dembélé, Ségou Infos à Zambougou Cinzana.

« La main de Fatima »

La colline du nom de Fatima sur la route de Gao au Mali.


La main de Fatima est le nom d’une colline située sur la route de Ga, une ville située à 1220 km de Bamako. Nous avons beaucoup entendu parler et chanter de cette colline. Selon la légende, du moins selon celle que j’ai écoutée, il y’aurait une princesse du nom de Fatima. Une très fille qui serait transformée en cette colline le jour de son mariage.
Après les cérémonies du mariage, Fatima se serait lavée. Quand elle serait en train de s’habiller, des femmes du village seraient venues en groupe pour la rendre visite dans sa chambre. Surprise, et comme pour leur dire de lui donner le temps s’habille, elle lèverait la main de cette façon et Fatima serait transformée en cette colline avec la main dans cette position.

Internet mobile dans les villages

@fasokan sur Internet mobile dans les villages maliens

Comment se connecter à la Toile dans les villages ruraux quand il n’y a souvent ni cybercafé, ni électricité, ni ordinateur ? La solution, c’est Internet mobile.
Internet mobile est un ensemble d’équipements Informatiques et électriques permettant de se connecter à Internet partout où l’on se trouve dans les campagnes.

L’unité Internet mobile est composée de:
– un ordinateur portable d’occasion et un Smartphone,
– un panneau solaire pour fournir l’électricité,
– une batterie pour le stockage de l’électricité,
– un transformateur pour avoir le voltage correct pour l’ordinateur et le Smartphone,
– une clé 3G rechargeable mensuellement qui assure la connexion à Internet partout.

La durée de la connexion :
Aussi longtemps que le soleil brille, il n’ya aucun problème pour avoir la connexion dans les villages à partir de cet appareillage. Quand la batterie est bien chargée, on peut passer des heures de suite à naviguer sur Internet.
Internet mobile testé à Cinzana-Gare et à Diorro dans la Région de Ségou:

Quelques jours de formation à Internet mobile ont été tenu à Cinzana-gare et à Diorro avec Internet mobile.

Pluviométrie de l’hivernage 2011 à Bamoussogou

Pluviomètre à Bamoussobougou

Pluviométrie de l’hivernage 2011 à Bamoussobougou du lundi 25/07/2011 au lundi 29/08/2011 :
– Lundi 25/07/2011 = 6 mm
– Mardi 26/07/2011 = 23 mm
– Samedi 30/07/2011 = 35 mm
– Jeudi 04/08/2011 = 5 mm
– Lundi 08/08/2011 = 3,5 mm
– Vendredi 12§08/2011 = 6,5 mm
– Dimache 14/08/2011 = 49 mm
– Mardi 16/08/2011 = 12 mm
– Vendredi 19/08/2011 = 16 mm
– Samedi 20/08/2011 = 10 mm
– Jeudi 226/08/2011 = 4,5 mm
– Lundi 29/08/2011 = 25 mm
Les relevées faites par Modobo Traoré, cultivateur à Bamoussobougou, commune de Cinzana-Gare, Ségou Mali.

Les marchés hebdomadaires au village

En ville, les marchés sont quotidiens, mais ils sont hebdomadaires au village. Beaucoup de gros villages a son marché qui constitue un point de rencontre entre les populations de la communauté et entre les communautés rurales et urbaines.

La vente des produits locaux au marché.

Les commerçants de la ville amènent des marchandises qu’on ne trouve pas facilement dans les villages et ceux des villages amènent des marchandises qu’on ne trouve pas dans les villes. C’est un échange total d’abord entre les commerçants des deux côtés et également entre tous les commerçants et les clients. Cela dévoile le secret de savoir d’où viennent certains produits locaux qu’on trouve facilement dans les marchés en ville.

En plus de ces échanges dans le cadre du commerce, les marchés hebdomadaires au village constitue également un lieu de partage d’information, d’échange de culture, de mode de vie, et même de tenue vestimentaire et de tresse chez les femmes.
Les actualités dans les différents villages de la communauté sont partagées au marché. Tout se qui se passe dans tel ou tel village durant la semaine est partagé avec les autres au marché, C’est cette manière aussi que les villageois sont au courant de tout ce qui se passe dans les villes. Mais dans la plupart des cas, même s’il y a toujours une part de réalité, on assiste généralement à des déformations de la vraie version des faits parce que c’est de bouche à oreille.
De même, l’interaction entre les commerçants des villes et ceux des villages est un facteur d’échange de culture et de mode vie. Mais très généralement, ce sont les villageoises qui imitent les citadines en matière de modèles de couture et de tresse. Cela est une des causes, en plus de l’exode rural et d’autres facteurs, de la tendance de modernisation du milieu rural.
Ainsi, nous assistons à la disparition de certaines pratiques anciennes au village et à certains modèles de tresse chez les femmes

Les chiens chassent, les enfants font du festin

Pendant l’hivernage, les enfants se font accompagner par les chiens au champ. Pendant les heures de repos, ils vont chasser avec les chiens dans la forêt. Ils attrapent beaucoup de petits animaux sauvages qu’ils amènent à la maison avec eux le soir pour faire un grand festin.
Cela est un loisir et une occasion de regroupement des enfants. Le petit soir, chaque enfant amène un petit condiment : sel, huile, piment et autres pour préparer tout ce qu’ils ont attrapé à la chasse avec les chiens et ils font comme ça de très bon festin chaque soir.

Certaines localités de la Région de Ségou attendent impatiemment la pluie

L’hivernage a commencé. La semence n’est pas finie et il ne pleut pas beaucoup encore. Voici deux semaines qu’il ne pleut pas dans certains villages de Ségou et cela inquiète beaucoup les populations. « Oui, le service de la météo nous dit de ne pas nous inquiéter, qu’il va pleuvoir jusqu’en novembre, d’accord, mais est-ce que c’est en novembre qu’on va semer. », disent certains paysans. Ils ajoutent que le sarclage peut peut-être attendre, mais la période des semences passe.

Le sol est partout sec et pour cela, certains paysans restent à la maison à l’attente de la pluie, mais d’autres partent travailler le sol sec. C’est ce manque de pluie qui est à la UNE au village et chacun prie pour qu’il pleuve