Segouinfos/Segukunnafoni

Un site utilisant WordPress.com

Les différents modèles traditionnels de tresse au village

Si en ville, on va se tresser dans les salons à coup très élevé, les femmes du village, réciproquement se tressent sous les hangars ou dans les vestibules. Ce sont des modèles très simples. Beaucoup de femmes apprennent à tresser parce que, si tu sais tresser, tu ne paies pas quand tu veux te tresser. Tu tresses à son tour celle qui t’a tressée. Si tu ne sais pas tresser, tu paies celle qui te tresse, même si ce n’est pas très élevé. Chaque modèle de tresse a son spécifique.

Certains de ces noms sont :

Taankɔ = c’est de tout tresser du front à la nuque valable pour toutes les femmes (filles, femmes mariées et vieilles femmes)

Dembakun = une tresse spéciale pour la marraine d’un mariage

Jibatɔkun = une tresse spéciale pour une femme qui a accouché

Mariamudajɛngɛ = la bouche tournée de Mariam

Tassaba = la grosse tasse

Nankarabanin = la coquette

Wɔɔrɔnin = « le petit six »

Umukun = la tresse d’Oumou

Buguni = la petite case

Ce sont des jolis modèles simples sans avoir besoin de mélange de mèches aux cheveux.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :